×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...

Top 10 des expressions bordelaises !

Clémentine Ponsin Clémentine Ponsin

Top 10 des expressions bordelaises !

Toute la Gaule est occupée par l’accent parisien… Toute ? Non ! Un village d’irréductibles bordelais résiste encore et toujours à l’envahisseur. Bordeaux Secret vous livre un florilège un poil chauvin des expressions les plus bordelaises. 

1. Gavé…

Le bordelais est toujours dans l’excès. C’est « gavé » cher, c’est « gavé » bon, C’est « gavé » bien… Vous l’aurez saisi, « gavé » est l’équivalent bordelais de trop. À utiliser à bon escient sous peine de gaver pour de bon votre interlocuteur !

2. Chocolatine

A-t’on vraiment besoin de remuer le couteau dans la plaie ? Il y a peu, qu’elle ne fut pas notre déception en apprenant que 37% d’entre nous étaient des traîtres et utilisaient encore « pain au chocolat »Non, la chocolatine n’est pas comparable à un vulgaire morceau de pain dans lequel on aurait glissé une barre de chocolat…

3. Enki ou Anqui !

Amis de la poésie, bonjour. Enki est le « Putain » bordelais, dérivé du nom « enculé » selon la définition exacte du dictionnaire. À prononcer en rallongeant les « i » selon le degré d’intensité. « Enkiiiiiiiiiii, on se les gèle ici ! ». La finesse à l’état pur.

4. Une poche

« Vous voulez une poche ? » Il y a de quoi s’étonner si vous n’êtes pas un bordelais pure souche. Inutile cependant de tâter les vôtres en cherchant un sens à cette question, on vous demande simplement si vous avez besoin d’un sac plastique.

5. Michel-Morin

Un vrai couteau-suisse ce Michel Morin ! On ignore qui il était, mais une chose est sûre, Michel est l’homme de la situation ! Un Michel-Morin, c’est donc quelqu’un capable de tout faire. À quand une Micheline-Morin pour l’égalité des sexes ?

6. Aller au maille

Publicité

Tram, maille, dodo. Voici la devise quotidienne du bordelais. Oui, le maille, c’est le boulot. Attention, ne pas confondre avec le baille. Aller au baille, c’est aller se baigner…

7. Ça daille

Ça daille = ça craint. Simple, efficace.

8. Avoir les monges

« J’ai les monges d’avoir été flashé sur l’autoroute », j’ai les « pétoches », les « chocottes »… J’ai peur, quoi !

9. Avoir la quinte

Non, il ne s’agit pas d’une main gagnante au poker. « Avoir la quinte », c’est avoir bien le seum. « J’ai la quinte, j’ai raté l’avion ! ». Plutôt looser que winner, donc.

10. Avoir de la baille

« Je vais à la baille, j’ai de la baille ! » Si vous avez lu attentivement cet article, vous devriez être capable de résoudre cette devinette sans trop de difficulté, pas vrai Michel-Morin ? Avoir de la baille, c’est avoir de la chance !

© Photo de couverture : Shutterstock

 

 

À faire Culture