×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...

Point Covid-19 : Bordeaux échappe au couvre-feu !

Clementine Ponsin Clementine Ponsin

Miroir d'eau

 

Hier à 20 heures, la capitale girondine tremblait devant l’allocution du président de la République. Décidément encore plus poignante qu’une série Netflix, cette Covid-19… Nous étions tous pendus aux lèvres d’Emmanuel Macron devant notre poste de télévision hier soir. 

En zone d’alerte renforcée depuis plusieurs semaines en raison de la forte circulation du virus dans la métropole, tous les regards étaient posés sur Bordeaux. Cependant, surprise générale : pas l’ombre d’un « B » majuscule dans la bouche de notre président. Dans le sud-ouest, seule Toulouse est concernée par le couvre-feu.

En vigueur à partir du 17 octobre, sur une durée prévue de quatre semaines, le couvre-feu est l’une des nouvelles restrictions prises par le Gouvernement pour freiner l’épidémie. Comme on aime jouer les prolongations, six semaines sont à prévoir. Cette mesure touche environ 20 millions de personnes. Sont concernées l’Ile-de-France, ainsi que 8 autres villes : Lille, Rouen, Lyon, Saint-Etienne, Grenoble, Aix-Marseille, Montpellier et Toulouse. En bref : de 21h à 6h du matin, il sera strictement interdit de circuler dans les rues sans « autorisation », sous peine de s’exposer à une amende de 135 euros.

Cette mesure ne concerne donc pas la belle bordelaise, mais, si elle échappe au couvre-feu, pas de quoi dire « ouf » pour autant. En effet, bien que le taux d’incidence ait considérablement décru suite aux mesures annoncées par Olivier Véran le 23 septembre, Bordeaux reste un foyer de contamination relativement important.

La métropole est donc loin d’être tirée d’affaire. Chers bordelais, il va donc falloir faire preuve de solidarité et ne pas baisser la garde ! Nous, citoyens de la capitale girondine, avons tout intérêt à restreindre les activités et comportements à risque, si nous ne voulons pas faire partie, à notre tour, des membres de la Confrérie du couvre-feu…

Rappel des mesures en vigueur jusqu’au 25 octobre :

  • Les événements de plus de 1000 personnes restent interdits, comme les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public, les fêtes étudiantes, les fêtes locales et les manifestations sportives dans l’espace public.
  • L’ouverture des salles des fêtes et salles polyvalentes pour un usage scolaire et périscolaire est maintenue ; leur ouverture pour un usage associatif est possible.
  • L’organisation de sorties scolaires et périscolaires, marchés non-alimentaires, brocantes et vide-greniers est possible.
  • Les piscines sont ouvertes à tous (dès lors qu’elles disposent de vestiaires individuels).
  • Les salles des sports de la métropole ne peuvent accueillir que les mineurs, sportifs de haut niveau, personnes handicapées, Staps et personnes en formation continue. Les stades restent en revanche ouverts à tous mais l’accès à leurs vestiaires est restreint aux seuls exceptions citées précédemment.
  • Les bars restent fermés à 22 heures 

Avis aux bordelais, il est temps d’agir en toute covidialité !

© Photo de couverture : Guillaume Flandre sur Unsplash.

Top Nouveautés