×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...

Pierre Hurmic dévoile son plan des nouveautés qui vont changer Bordeaux

Justin Ducol Justin Ducol

Pierre Hurmic dévoile son plan des nouveautés qui vont changer Bordeaux

Hier, jeudi 10 septembre 2020, le nouveau maire de Bordeaux Pierre Hurmic présentait lors d’une conférence très attendue tous les points marquants et ses volontés pour l’année à venir. Sécurité, logement, végétalisation de la ville, transports… Bordeaux Secret revient sur les points abordés durant le meeting.

Un accent sur la sécurité

Pour le maire Pierre Hurmic, la sécurité est une priorité à Bordeaux. Il souhaite la mise en place de plus de policiers municipaux non-armés sur le terrain, la création d’une brigade triple (canine, à vélo et à cheval) d’ici fin-2020/début 2021 et la mise en place d’un groupe de CRS à demeure auprès du Ministère de l’Intérieur. 

Stopper la montée des prix de l’immobilier

Pierre Hurmic souhaite être un maire “régulateur”, affirme-t-il. Il souhaite désacraliser le marché de l’immobilier à Bordeaux et augmenter le taux de logements sociaux. Lutter contre la spéculation sera aussi possible grâce à la mise en place du bail réel solidaire, dont Bordeaux sera la première grande agglomération à bénéficier en France. Enfin, l’encadrement des loyers devrait être testé d’ici fin-novembre pour une mise en place au printemps prochain.

Au sujet des transports

Nous avons pu l’observer dans l’ère post-confinement : le vélo a pris une place prépondérante à Bordeaux. Toujours désireux de rendre sa ville plus green et plus accessible aux deux-roues, Pierre Hurmic a annoncé la création de 30 km de pistes cyclables, 500 places de vélo et 20 nouveaux boxs de stockage.

Publicité

Une ville plus verte

Selon Pierre Hurmic, un recensement des espaces éligibles à la végétalisation serait en cours. À terme, il permettra la plantation de nombreux nouveaux arbres à Bordeaux. Le maire souhaite végétaliser rapidement les places Pey-Berland, Tourny et Saint-Projet. Par ailleurs, le maire a annoncé la suppression de l’arbre de Noël habituellement planté Place Pey-Berland : ses mots « Nous ne mettrons pas d’arbres morts sur les places de la ville. […] Ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation » ont déjà attiré les foudres de certains bordelais.

Au niveau de l’emploi

D’ici octobre, une cellule d’aide aux compagnies de moins de 10 employé-e-s sera mise en place afin d’aider les entrepreneurs fragilisés par la crise du Covid-19. La ville se portera soutien du programme “1 jeune, 1 solution” en gardant un oeil ouvert sur les associations bordelaises.

© Photo de couverture : Shutterstock / DePasselieu (Wikipédia).

Top Nouveautés