C’est la dernière ligne droite pour tenter de relancer l’économie locale avant les fêtes ! Le maire de Bordeaux en est bien conscient. Pour cela, il autorise l’ouverture des commerces le dimanche pendant le mois de décembre.

« Pour aider les commerces à se rattraper après des semaines très difficiles », a précisé Pierre Hurmic. En effet, le maire girondin est bien décidé à faire des concessions afin d’aider les commerces à reprendre leur activité avec un petit coup de pouce, dans les meilleures conditions possibles. 

Cett année, des stratégies commerciales devraient être mises en oeuvre afin de booster les ventes. Une pétition a d’ailleurs été lancée par le groupe « Bordeaux Ensemble », réclamant une étendue de la surface de vente jusque sur les trottoirs. En réponse à ce courrier, le maire bordelais devrait présenter un plan d’adaptation de l’espace public ces prochains jours.

Selon le plan d’action invoqué, des barnums devraient être installés devant les commerces pour réaliser des paquets cadeaux. De la même façon, Pierre Hurmic se tient prêt à faciliter la tâche aux commerçants et s’engage à les aider au maximum à respecter le protocole sanitaire en vigueur. Toujours plus de distributeurs de solution hydroalcoolique ?

Publicité

Dans les rues très commerçantes comme Sainte-Catherine, Porte-Dijeaux ou Trois-Conils, un sens de ciruclation devrait être également instauré et balisé. Côté sécurité, des médiateurs veilleront à ce qu’il n’y ait pas d’attroupements, sans quoi ce plan d’action visant à fluidifier le commerce n’aurait aucun intérêt. Le maire rappelle : « Il faut éviter que l’espace public ne soit propice à la propagation du virus ». Par ailleurs, il a annoncé qu’il souhaiterait que les commerces puissent également ouvrir jusqu’à 21 heures.

Êtes-vous prêts à retrouver une vie commerçante locale animée, en toute sécurité ? Pour Noël, soutenez le commerce local !

© Photo de couverture : Shutterstock